Wolf-Eyes - Culture amérindienne, informations sur les canidés
entrez votre identifiant de mot de passe


Information sur les canidés et Amérindiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Il était une fois.... Comme toute les mères la Terre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mike26
khangi tanka
khangi tanka
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Il était une fois.... Comme toute les mères la Terre...   Ven 1 Juil - 11:38

Voulez-vous encore une histoire de loup, mais moins triste cette fois ?
Quoique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://michel30.chez.tiscali.fr
Staff
tathanka
tathanka
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 62
Date d'inscription : 30/05/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois.... Comme toute les mères la Terre...   Ven 1 Juil - 11:40

Salut,

Avec plaisir.




Staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cpnbrabant.eu
amarok
Sunka
Sunka
avatar

Nombre de messages : 1962
Localisation : Ar Duenn
Date d'inscription : 19/02/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois.... Comme toute les mères la Terre...   Ven 1 Juil - 13:28

on t' écoute.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike26
khangi tanka
khangi tanka
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois.... Comme toute les mères la Terre...   Ven 1 Juil - 15:51

Lorsque le loup eut terminé de créer le monde, il réunit tous les animaux de la terre pour discuter de la création de l'homme...
Légende Miwok...

Mon histoire n'ira pas jusque là , mais elle lui ressemble.

Comme toutes les mères la Terre, est une excellente mère. Au début il n’y avait rien de trop beau pour sa maison et pour tous ses enfants qui y habitaient. Les forêts d’un vert profond, les montagnes qui élevaient majestueusement leurs sommets couverts d’un blancheur étincelante. Les océans aux abîmes profonds et aux douces plages de sable fin et doré, que baignait une eau transparente comme du cristal. Les longs fleuves qui se laissaient descendre paresseusement jusqu’aux rivages des mers, qui se confondaient à l’horizon avec l’azur du ciel qui entourait la maison. Les torrents qui bondissaient insouciants, de rochers en rochers, sans avoir peur de se blesser et qui formaient de magnifiques cascades ou les gouttelettes d’eau jouaient à faire des arcs en ciel, seulement pour le plaisir de se faire remarquer.
Mère la Terre était contente de son travail. Ses enfant pouvaient s’ébattre en toute liberté, le monde leur appartenait. Elle leur donnait, elle même à manger, mais quel travail, car ses enfants étaient de plus en plus nombreux. Que de bouches à nourrir !!
Alors, elle eut une idée. Elle instaura une loi qu’elle appela « La loi de la nature » . Chacun devait désormais se nourrir par ses propres moyens. Mais personnes ne devait empêcher les autres de se nourrir, d’empêcher la reproduction des espèces et cela pour le bien de tous. Alors, elle peaufina son travail. Elle donna, par exemple, aux plus faibles de longues jambes pour pouvoir s’enfuir ; des longues cornes ou des sabots épais à d’autres. Il y en a, à qui elle donna la ruse, d’autre la force, enfin elle fit si bien son travail que chacun y trouva son compte.
Mais, elle aussi, n’était pas parfaite. Elle avait fait, comme tout le monde des expériences malheureuses, créé par accident des choses qui lui déplaisaient fortement, comme la cruauté, la haine, la trahison, la méchanceté, la lâcheté, la colère, le mensonge…et je pense que je dois en oublier. Chaque fois qu’elle se rendait compte de son erreur, elle se dépêchait d’aller l’enfouir dans un endroit connu d’elle seule. Par dessus, elle y avait mis un volcan, c’était chaud, ça faisait beaucoup de bruit et ainsi elle pensait que toutes ces vilaines choses étaient en sécurité et que personne ne pourrait les utiliser. Donc le vie s’écoulait paisiblement dans sa maison, et rien ne venait troubler l’ordre établi, si ce n’est elle qui parachevait son œuvre par petites touches successives.
En plus, elle était très contente de deux de ses enfants. Tout d’abord du loup. Il était sage et posé. Elle discutait souvent avec lui et elle écoutait ses conseils. En effet il parcourait sans cesse la maison, et dans tous les sens ; depuis les épaisses glaces du nord jusqu’aux forêts ou régnait une chaleur moite, en passant aussi par les pentes des hautes montagnes et donc il connaissait bien toute la faune, et aussi la flore qui leur convenait le mieux ; ainsi ses conseils étaient très précieux pour mère la Terre et celle-ci essayait de les appliquer au mieux. Et puis il y avait sa dernière création, son dernier enfant, le dernier arrivé dans la maison, elle l’avait appelé ‘homme’. Pour l’instant elle en était très fière, on sait bien que les derniers sont un peu les gâtés. Il suivait assez bien l’exemple de son frère le loup. Il commençait lui aussi a parcourir le monde, a s’y installer en respectant , comme un tout un chacun, la « Loi » que sa mère avait éditée. Elle parlait aussi souvent avec lui, c’est vrai qu’elle lui avait donné en plus la curiosité et l’intelligence. Lui essayait de la comprendre et la regardait travailler, il commençait à connaître quelques un de ses secrets …mais elle l’avait prévenu qu’il y avait des endroits qu’ils ne fallaient pas toucher car cela pouvait être dangereux.
Un jour, dame Terre créa l’Espérance, mais elle devait s’absenter, pour aller voir une de ses lointaine cousine au fond de la galaxie. Donc, étant pressée et ne sachant que faire, pour l’instant , de sa trouvaille, elle la mit avec les autres, sous le volcan comptant bien s’en occuper dès son retour.
Elle appela le Loup, car plus sage que lui, pour elle il n’y avait personne. Elle lui demanda donc de veiller sur la maison pendant son absence, qui serait sûrement longue, car c’était vraiment très loin et s’en alla.
Effectivement, plus sage que le Loup, il n’y avait personne. Iil était de partout à la fois, veillait à tout, si parfois des différents s’installaient les partis lui demandaient conseil et tout rentrait dans l’ordre des choses défini par leur mère à tous.
Mais l’homme c’était rendu compte qu’il était un peu plus choyé que les autres par mère la Terre, et ne comprit pas que celle-ci ait désigné le Loup pour surveiller le monde. Il parti donc le trouver et lui demanda de partager les responsabilités et même que du fait de son rôle de préféré c’était à lui de prendre les décisions.
Le loup lui répondit gentiment qu’il était beaucoup trop jeune. Qu’il n’y avait pas assez longtemps qu’il vivait avec eux pour assumer une telle responsabilité et que ce fait il risquait de commettre des erreurs qui seraient peut être irréparables. L’homme parti, boudeur, mais pas en colère, car la colère n’existait pas ou tout au moins, avait été cachée par mère la Terre pour que personne ne s’en serve.
L’homme ne sachant que faire, se rappela tout d’un coup de la dernière invention de sa mère et de l’endroit ou elle l’avait mise. Il se dit que fort de ça il pourrait, être écouté par ses autres frères. Je ne sais pas comme il a pu faire, j’ai pourtant questionné beaucoup de personnes, dame Lune, messieurs le vent et le soleil, les nombreux nuages du ciel mais personne n’a pu ou voulu me répondre. Enfin toujours est-il qu’il réussi a regarder sous le volcan, ou sa mère avait enfoui toutes les mauvaises choses, en le soulevant.
Mais, d’un coup tout cela s’échappa et se répandit sur le monde. Le Vent qui passait par là se chargea de colère, le ciel s’assombri d’un seul coup, la peur et la crainte s’abattirent sur ceux qui étaient entrain de brouter, tous les habitants de la grande maison furent plus ou moins touchés. Mais ce fut sur lui, l’homme qui avait désobéi à sa mère, que la plupart des vilains maux s’incrustèrent. Se rendant compte de son erreur il referma vite la cachette, mais il était trop tard, il ne restait plus qu’une chose au fond, la dernière invention de dame Terre.
Le Loup, conscient de tous ces changements, attiré par tout ce chambardement arriva en courant. Il demanda à l’homme ce qui se passait. L’homme commença à lui mentir en lui disant que ce n’était pas de sa faute, il raconta des histoires à dormir debout. Mais le Loup dans sa grande sagesse et fort de l’expérience que lui avait enseignée sa mère depuis si longtemps ne le crût pas. Il regarda à son tour sous le volcan , et alors, il prit la décision qui s’imposait. Il réunit tous les habitants du monde, et lorsque tout le monde fut là, il ouvrit en grand la cachette et fit partager à tout le monde, ce qui restait au fond… l’ESPERANCE. Mais c’est depuis ce jour là, je crois, que l’homme jaloux, poursuit le Loup de sa haine , farouche et tenace.


Michel le 1 er juillet 2005
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://michel30.chez.tiscali.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il était une fois.... Comme toute les mères la Terre...   Sam 2 Juil - 6:10

cette histoire est superbe....l'intellienge de l'homme entravée par tous les maux qu'il a libérés ne lui permit même pas d'apprécier le cadeau de son frère loup, l'espérance....quelle leçon
Revenir en haut Aller en bas
plumeaigleblanc
membre du conseil
avatar

Nombre de messages : 884
Age : 58
Localisation : nord
Date d'inscription : 06/04/2005

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: belle leçon   Dim 7 Aoû - 8:53

oui quelle leçon à prendre dans ce conte.

Car non seulement l'homme est jaloux du loup, mais comme il n'a que deux pattes et est donc plus grand que le loup quand il est debout, il en est devenu prétentieux.

Alors que quand on regarde l'immensité de l'univers, on n'est vraiment qu'un petit grain de sable .... et encore....

Un peu d'humilité et de sens de l'observation des animaux nous montrerait que les animaux aussi sont intelligents et ont aussi des règles sociales, qu'ils respectent...
Comprendre les autres apporte plus de satisfaction que les combattre...

Amitiés à tous

plume d'aigle blanc

_________________
Les paroles sont comme les flèches, une fois lancées elles ne peuvent plus revenir. Méfies toi de ne pas devenir ta propre cible....
Mes sites: http://segardbea.free.fr et http://creationsplume.stools.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://segardbea.free.fr
bilou
sunkmanitu wakhan
avatar

Nombre de messages : 377
Localisation : Chênée (Liège)
Date d'inscription : 03/07/2005

MessageSujet: Re: belle leçon   Lun 8 Aoû - 20:15

[quote="plumeaigleblanc"]Comprendre les autres apporte plus de satisfaction que les combattre...

j'hadère à 100 % !!! même plus !! et on a tant à apprendre des autres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staff
tathanka
tathanka
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 62
Date d'inscription : 30/05/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois.... Comme toute les mères la Terre...   Lun 8 Aoû - 20:18

Bonsoir,

C'est pourquoi nous sommes vigilants.

Staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cpnbrabant.eu
bilou
sunkmanitu wakhan
avatar

Nombre de messages : 377
Localisation : Chênée (Liège)
Date d'inscription : 03/07/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois.... Comme toute les mères la Terre...   Lun 8 Aoû - 20:23

je pense qu'être vigilant ne suffit pas, il faut montrer l'exemple.

En clair, si dans notre comportement, nous sommes ouverts envers les autres, à l'écoute de ce qui nous entoure, nous inciterons d'autres à faire de même. Même si ce n'est qu'une minorité, c'est toujours ça de gagner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il était une fois.... Comme toute les mères la Terre...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était une fois.... Comme toute les mères la Terre...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois la source Saint-Eloy
» Il était une fois...Molly
» Il était une fois une patate et une crevette
» il était une fois.....
» il était une fois le pain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf-Eyes - Culture amérindienne, informations sur les canidés :: Le loup :: le loup mythique-
Sauter vers: