Wolf-Eyes - Culture amérindienne, informations sur les canidés
entrez votre identifiant de mot de passe


Information sur les canidés et Amérindiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Contes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mahikahn
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Contes   Sam 3 Sep - 10:25

Kwei Kwei
Je vous envoie un conte que j'ai eu la chance d'entendre lors d'une réunion avec des Amérindiens pas loin de chez moi. C'est beau, très beau et il faut méditer dessus.

Le Petit Oiseau

Cela se passe au Canada, au Québec, il y a très très longtemps.

L’automne était déjà bien avancé… Il commençait à faire froid… très froid…

Un petit oiseau qui devait retourner dans des contrées plus chaudes se retrouva les ailes cassées…

Il ne pouvait plus voler… Alors, en sautillant il se retrouva dans une grande forêt… La neige commençait à tomber drue… Il voulait demander un refuge aux arbres pour passer l’hiver se réchauffer et se soigner.

Chemin faisant, il rencontra un tremble. Il lui dit : « Kwei kwei, je voudrais trouver refuge dans tes branches afin de passer l’hiver, car vois-tu, j’ai les ailes cassées et je ne peux pas retourner chez moi et j’ai besoin de me soigner ».

Le tremble lui répondit : « Je ne peux pas, tu vas salir mes branches et mes feuilles alors vas-t-en, je n’ai pas besoin de toi. Vas-t’en ».

Alors, le petit oiseau s’en alla sautillant, il y avait de plus en plus de neige et il avait froid… de plus en plus froid.

Il rencontra un bouleau et lui dit : « Kwei kwei, je voudrais trouver refuge dans tes branches afin de passer l’hiver, car vois-tu, j’ai les ailes cassées et je ne peux pas retourner chez moi et j’ai besoin de me soigner ».

Le bouleau lui répondit : « Je ne peux pas, tu vas salir mes branches et mes feuilles alors vas-t-en, je n’ai pas besoin de toi. Vas-t’en ».

Le petit oiseau avait de plus en plus froid et de plus en plus de mal à sautiller dans la neige épaisse mais il continua son chemin.

Il rencontra alors un érable qui à cette époque de l’année avait de belles feuilles rouges et il lui dit : « Kwei kwei, je voudrais trouver refuge dans tes branches afin de passer l’hiver, car vois-tu, j’ai les ailes cassées et je ne peux pas retourner chez moi et j’ai besoin de me soigner ».

L’érable lui répondit : « Je ne peux pas, tu vas salir mes branches et mes belles feuilles alors vas-t-en, je n’ai pas besoin de toi. Vas-t’en ».
Le petit oiseau continua, de plus en plus épuisé. La neige, le froid, le vent du nord…

Alors, il rencontra un mélèze, il avait de belles épines bien chaudes et il lui dit : «Kwei kwei, je voudrais trouver refuge dans tes branches afin de passer l’hiver, car vois-tu, j’ai les ailes cassées et je ne peux pas retourner chez moi et j’ai besoin de me soigner ».

Le mélèze lui répondit : « Je ne peux pas, tu vas salir mes branches et mes belles épines alors vas-t-en, je n’ai pas besoin de toi. Vas-t’en ».

Le petit oiseau était désespéré… S’il ne pouvait s’abriter et se réchauffer, il allait mourir de froid et de faim, il avança encore un peu et se reposa au pied d’un grand arbre, c’était un sapin. Mais il ne demandait rien car les réponses des autres arbres de la forêt l’avaient découragé.

A un moment donné, il commençait à s’endormir en pensant qu’il n’allait pas se réveiller et qu’il allait rejoindre le Créateur, il entendit une voix qui lui disait : " Que fais-tu là, petit oiseau, tu m’as l’air bien mal en point ? " C’était le sapin qui lui parlait.

«Kwei kwei Sapin, je voulais trouver refuge dans les branches d’un arbre de la forêt afin de passer l’hiver, car vois-tu, j’ai les ailes cassée et je ne peux pas retourner chez moi et j’ai besoin de me soigner mais, pas un arbre n’a voulu de moi. Je crois que je vais mourir ici ».

Le sapin lui répondit : « Montes vite dans mes branches épaisses, abrites toi et réchauffes toi. Je vais soigner tes ailes avec ma sève et tu pourras attendre le printemps. ».

Alors le petit oiseau grimpa du mieux qu’il put et se blottit au cœur du sapin. Le sapin soigna ses ailes et l’hiver passa.

Le printemps arriva et le petit oiseau se sentait bien, il avait repris des forces grâce au sapin. Mais il était temps pour lui de retourner vers le sud.

Alors il dit au sapin : « Sapin, je te remercie de m’avoir abrité et soigné mais l’heure est venue pour moi de partir vers le sud pour retrouver ma famille. Avant de te quitter, je t’ai fait en cadeau que tu découvriras au prochain automne ». Et il s’envola vers le sud…

L’automne arriva et il se passa une chose étrange dans la forêt qui n’était jamais arrivé :
· Le tremble fut le premier à perdre ses feuilles
· Ensuite vint le tour du bouleau
· Puis celui de l’érable qui perdit ses belles feuilles rouges
· Et enfin du mélèze qui pourtant lui aussi avait de belles épines rouges
· Quant au sapin, il fut le seul à garder des belles et chaudes épines vertes

Et depuis ce temps là, tous les arbres de la forêt perdent leurs feuilles en automne sauf le sapin.

Qu'en pensez-vous mes amis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/phil.lemaire/
amarok
Sunka
Sunka
avatar

Nombre de messages : 1962
Localisation : Ar Duenn
Date d'inscription : 19/02/2005

MessageSujet: Re: Contes   Sam 3 Sep - 10:36

très belle histoire Philippe ! Je dois au sapin de m' avoir soigné une douleur à la gorge récurante dont aucun médicament ne parvenait à me défaire, alors j' aime bien ton histoire,... un peu pour cela aussi....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes   Sam 3 Sep - 10:52

ton histoire est très belle Philippe, je m'en vais la conter de ce pas à quelqu'un que j'aime beaucoup et qui l'appréciera.
Revenir en haut Aller en bas
bilou
sunkmanitu wakhan
avatar

Nombre de messages : 377
Localisation : Chênée (Liège)
Date d'inscription : 03/07/2005

MessageSujet: Re: Contes   Sam 3 Sep - 11:04

superbe histoire, je m'en vais la raconter à mes enfants et à ma maman

encore, encore ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolelutin
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 159
Localisation : Saone et loire
Date d'inscription : 08/08/2005

MessageSujet: Re: Contes   Sam 3 Sep - 11:08

Une superbe histoire à conter geant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renovatia
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : belgique , Liége
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Contes   Sam 3 Sep - 11:26

Belle leçon de vie Philippe, un moment de bonheur que de te lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahikahn
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Contes   Sam 3 Sep - 16:51

Merci les amis
C'est un conte que j'ai entendu lors d'une semaine de rencontre avec les Amérindiens du Québec début aout près de chez moi à Valenciennes.
C'était une semaine merveilleuse.
Nous avons même passé une soirée sous un tipi autour du feu avec deux amérindiennes qui nous ont parlé de leur vie.
Chaque soirée était magique et quand la semaine s'est terminée, j'ai ressenti un grand vide...
Je vais voir si je peux vous trouver d'autres contes et légendes si ça vous plait.
Gros à toutes et a tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/phil.lemaire/
Mahikahn
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: En voici un autre   Sam 3 Sep - 17:01

Le petit écureuil et l'ours.

Au temps où les animaux pouvaient parler, un ours se promenait.

On a toujours dit que les ours se sentaient supérieurs. Comme ils sont gros et forts, ils croient qu’ils sont les animaux les plus importants. Alors que cet ours retournait de gros rondins avec ses pattes pour trouver de la nourriture, il était très sûr de lui.

“ Il n’y a rien que je ne puisse pas faire ”, dit cet ours.

“ C’est vrai? ” dit une petite voix.

Ours baissa les yeux. Il y avait un petit écureuil qui regardait Ours depuis son trou dans le sol.

“ Oui ”, dit Ours, “ C’est la vérité ”.

Il tendit une énorme patte et retourna un gros rondin de bois.

“ Regarde avec quelle facilité je fais çà. Je suis le plus fort des animaux. Je peux tout faire. Tous les autres animaux me craignent. ”

“ Peux tu arrêter le soleil quand il se lève le matin? ” demanda le petit écureuil.

Ours réfléchit un instant. “ Je n’ai jamais essayé ”, dit-il, “ Oui, je suis sûr que je pourrais arrêter le soleil de se lever. ”

“ Tu es sûr ? ” dit petit écureuil.

“ Je suis sûr ”, dit Ours. “ Demain matin le soleil ne se lèvera pas. Moi, Ours, je l’ai décidé. ”

Ours s’assit en direction de l’est pour attendre. Derrière lui le soleil se coucha et il resta là. Le petit écureuil retourna dans son trou et se recroquevilla dans son petit nid douillet, riant de la bêtise d’Ours. Ours resta assis toute la nuit. Enfin les premiers oiseaux commencèrent à chanter et l’est rougeoyait à la lueur de l’aube.

“ Le soleil ne se lèvera pas aujourd’hui, ” dit Ours. Il fixa très fort la lumière rougeoyante. “ Le soleil ne se lèvera pas aujourd’hui. ”

Cependant, le soleil se leva, comme il l’avait toujours fait. Ours était très contrarié, mais Petit Écureuil était réjouit. Il ria et ria de plus belle.

“ Le soleil est plus fort qu’Ours, ” dit le petit écureuil, s’agitant à force de rigoler. Petit Écureuil était si amusé qu’il sortit de son trou et commença à faire des cercles en chantant cette chanson :

“ Le soleil s’est levé,
Le soleil s’est levé.
Ours est mécontent,
Mais le soleil s’est levé. ”

Alors qu’Ours restait assis là l’air malheureux, Petit Écureuil courait çà et là, chantant et riant jusqu’à se rouler sur le dos d’épuisement. Puis, plus vite qu’un poisson qui saute hors de l’eau, Ours sortit à toute vitesse sa grosse patte et l’épingla au sol.

“ Peut-être que je ne peux pas arrêter le soleil de se lever, ” dit Ours, “ mais tu ne le verras jamais plus. ”

“ Oh, Ours, ” dit le petit écureuil. “ oh, oh, oh, tu es le plus fort, le plus rapide, le meilleur de tous les animaux. Je plaisantais. ” Mais Ours ne retira pas sa patte.

“ Oh, Ours, ” dit Petit Écureuil, “ tu as raison de me tuer, je mérite de mourir. Mais laisse moi juste faire une dernière prière au Créateur avant de me manger. ”

“ Fais vite ta prière, ” dit Ours. “ Le temps est venu pour toi de marcher vers le ciel! ”

“ Oh, Ours, ” dit Petit Écureuil, “ J’aimerais mourir. Mais tu appuies tellement sur moi que je ne peux pas respirer. Je peux à peine pousser des petits cris. Je n’ai pas assez de souffle pour dire ma prière. Si tu voulais bien lever un petit peu ta patte, juste un petit peu, je pourrais respirer. Et je pourrais faire ma prière au Créateur, qui a fait le grand, l’ intelligent et le puissant Ours et l’idiot, le faible, le petit Écureuil. ”

Ours leva sa patte. Il la leva juste un petit peu. Ce petit peu fut cependant assez. Petit Écureuil se dégagea et courut vers son trou aussi vite qu’un clin d’oeil.

Ours brandit sa patte sur le petit écureuil alors qu’il détalait. Il ne fut pas assez rapide pour l’attraper, mais l’extrémité de ses longues griffes érafla le dos de Petit Écureuil laissant trois cicatrices blanches.

Encore aujourd’hui, tous les petits écureuils portent ces cicatrices pour se souvenir de ce qui arrive lorsqu’un animal se moque d’un autre.

Voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/phil.lemaire/
Lolelutin
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 159
Localisation : Saone et loire
Date d'inscription : 08/08/2005

MessageSujet: Re: Contes   Sam 3 Sep - 18:37

Franchement genial..et oui il reste une grande part d'enfant en moi et je m imagine là en train d'écouter ces contes autour d un feu avec la magie des mots et l'osmose produite par ceci ça doit être réellement ennivrant !!

Mille merci. thumright superbe !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfeyes
administrateur -Wakinyan cante
avatar

Nombre de messages : 1756
Age : 44
Localisation : Aywaille
Date d'inscription : 25/01/2005

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: Re: Contes   Sam 3 Sep - 19:20

je suis pareille que toi Lolelutin, je lis les très beaux contes que philippe nous retranscrit...j'ai la machoire qui tombe et prend beaucoup de plaisir à les lire....
je suppose que je ne suis pas le seul a faire un comeback de plusieurs dizaines d'année et de me revoir caller contre ma maman , le soir avant de dormir et de s'endormir au doux son de sa voix sur des histoires qui nous marques a jamais

_________________
Quand j'ai le sang qui bout
Quand je sens que monte l'orage
Je peux hurler jusqu'à ce que les loups
Viennent me lécher le visage

"Le lac Huron" de F.Cabrel


Dernière édition par le Dim 4 Sep - 9:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfeyes.e-monsite.com/
manit
membre du conseil
avatar

Nombre de messages : 2685
Age : 57
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 31/01/2005

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: Re: Contes   Sam 3 Sep - 20:46

wolfeyes Séquence émotion tu a raison elle son trés bien.

manit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahikahn
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Contes   Dim 4 Sep - 0:25


Je vois que vous aimez les contes et ça me fait plaisir. En voici un autre :

Dans le bon vieux temps, Ours avait une queue dont il était très fier. Elle était longue, noire, brillante et Ours l’agitait juste pour que les gens la regarde.

Renard le remarqua. Renard, comme tout le monde sait, est un filou qui aime plus que tout berner les autres. Ainsi il décida de jouer un tour à Ours. C’était la période de l’année pendant laquelle Hatho, l’Esprit du Gel, balayait le pays, recouvrant les lacs de glace et frappant les arbres avec son gros marteau.

Renard fit un trou dans la glace, tout près d’un endroit où Ours aimait marcher. Le temps qu’Ours arrive, des grosses truites et des perches grasses s’étaient rassemblées dans un grand cercle autour de Renard. Juste au moment où Ours allait demander à Renard ce qu’il faisait, Renard remua sa queue qu’il avait mis dans le trou et sortit une énorme truite.

“Bonjour, mon frère” dit Renard. “Comment allez vous aujourd’hui ?”

“Bonjour”, répondit Ours, regardant le grand cercle plein de gros poissons. “Je vais bien, mon frère. Mais que fais-tu ?”

“Je pêche”, répondit Renard. “Veux-tu essayer ?”

“Oh, oui”, dit Ours, alors qu’il commençait à se pencher sur le trou de Renard. Mais Renard l’arrêta.

“Attend, mon frère”, dit-il, “cet endroit ne sera pas idéal. Comme tu peux le voir, j’ai déjà attrapé tous les poissons. Faisons un nouveau trou où tu pourras attraper plein de grosses truites.”

Ours accepta et il suivit Renard à un nouvel endroit, un endroit où, comme Renard le savait bien, le lac n’était pas assez profond pour attraper des poissons l’hiver; les poissons restant toujours dans les eaux profondes lorsque Hatho recouvrait leurs points d’eau. Ours regarda Renard faire le trou dans la glace, savourant à l’avance le poisson qu’il allait attraper.

“Maintenant”, dit Renard, “tu dois faire exactement ce que je te dis. Ne pense plus à aucun poisson. Ne pense même pas à une chanson ou les poissons t’entendrons. Mets toi dos au trou et plonges y ta queue. Bientôt un poisson arrivera, agrippera ta queue et tu pourras alors le sortir de l’eau.

”Mais comment vais-je savoir si un poisson à agripper ma queue puisque j’ai le dos tourné ? demanda Ours.

“Je vais me cacher là-bas où les poissons ne peuvent pas me voir.” dit Renard. “Dès qu’un poisson s’agrippera à ta queue, je crierais. Ensuite, tu tireras aussi fort que possible pour attraper ton poisson. Mais tu dois faire preuve de patience. Ne bouge pas jusqu’à ce que je te le dise.”

Ours hocha la tête, “Je vais faire ce que tu dis”. Il s’assit près du trou, mit sa magnifique longue queue noire dans l’eau glacée et tourna le dos.Renard regarda pendant un moment pour s’assurer qu’Ours faisait bien ce qu’il lui avait dit et puis, très doucement, retourna furtivement chez lui et se coucha. Le lendemain matin il se réveilla et pensa à Ours.

“Je me demande s’il est toujours là-bas” se dit Renard. “Je vais aller voir.”Ainsi Renard retourna au lac gelé et que croyez-vous qu’il vit? Il vit comme une petite colline blanche au milieu de la glace. Il avait neigé pendant la nuit et Ours, qui s’était endormi en attendant que Renard lui dise de tirer sa queue pour attraper un poisson, avait été entièrement recouvert. Et Ours ronflait. Il ronflait si fort que la glace tremblait. C’était si drôle que Renard éclata de rire. Mais alors qu’il riait, il décida qu’il était temps de réveiller pauvre Ours. Il se glissa très près de l’oreille d’Ours, pris une profonde inspiration, et puis s’écria :

“Maintenant, Ours!!!”

Ours se réveilla en sursaut et tira de toutes ses forces sur sa queue. Mais sa queue avait été prise dans la glace qui avait gelé pendant la nuit et alors qu’il la tirait, elle se cassa-Crack-juste comme çà. Ours se retourna pour voir le poisson qu’il avait attrapé et à la place il vit sa jolie queue coincée dans la glace.

“Ohhh,” grogna Ours, “ohhh, Renard. Je vais t’attraper pour çà.”

Mais Renard, bien que plié en deux de rire, était toujours plus rapide qu’Ours et il fit un bond et partit.C’est pourquoi même aujourd’hui les ours ont de petites queues et ils n’aiment pas les renards. Et si il vous arrive d’entendre un ours grogner, c’est probablement pour sa queue, parce qu’il se rappelle du tour que Renard lui a joué il y a longtemps.

Kakuna mes amis, je vais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/phil.lemaire/
Lolelutin
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 159
Localisation : Saone et loire
Date d'inscription : 08/08/2005

MessageSujet: Re: Contes   Dim 4 Sep - 7:05

Trop bon Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfeyes
administrateur -Wakinyan cante
avatar

Nombre de messages : 1756
Age : 44
Localisation : Aywaille
Date d'inscription : 25/01/2005

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: Re: Contes   Dim 4 Sep - 9:35

merci

_________________
Quand j'ai le sang qui bout
Quand je sens que monte l'orage
Je peux hurler jusqu'à ce que les loups
Viennent me lécher le visage

"Le lac Huron" de F.Cabrel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfeyes.e-monsite.com/
Carcajou
membre du conseil
avatar

Nombre de messages : 1515
Age : 44
Localisation : Allier
Date d'inscription : 29/01/2005

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: Re: Contes   Dim 4 Sep - 9:39

Oui c'est super Philippe !

_________________
«Comme il vit dans l'eau, on ne sait pas que le poisson pleure.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahikahn
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Contes   Dim 4 Sep - 17:54

Merci !

Voici une interprétation de la création du monde :

Pendant fort longtemps, les Hurons-Wendat ont vécu de l'autre côté du ciel. Un jour, une jeune femme, nommée Aataensic, creusait au pied d'un grand arbre à la recherche de racines pour guérir son mari malade. Par inadvertance, la jeune femme, qui était enceinte, perdit pied et tomba dans un trou du ciel.

Deux Grandes Oies sauvages aperçurent la jeune fille dans sa chute vertigineuse. Déployant leurs ailes immenses, ils se précipitèrent vers la malheureuse et la sauvèrent in extremis d'une noyade certaine en la juchant sur leur dos.

Ne sachant que faire, les Grandes Oies s'adressèrent à la Grande Tortue qui nageait dans cet océan des premiers âges. Reconnue entre tous pour sa sagesse, la Grande Tortue décida sur le champs de convoquer un conseil réunissant tous les animaux aquatiques dans le but de trouver une solution.

S'adressant à eux, elle demanda aux animaux les plus valeureux de lui ramener quelques grains de terre des profondeurs de l'océan. Parmi les nageurs aguerris, la Loutre, le Rat Musqué et le Castor plongèrent tour à tour, mais tous les trois revinrent bredouille, complètement épuisés par l'effort, et rendirent l'âme aussitôt. La situation était désespérée.

C'est alors que sous l'œil amusé de plusieurs, le vieux Crapaud se porta volontaire et s'engouffra aussitôt vers les noirceurs de l'abîme. Longtemps après, alors que tous le croyaient disparu à jamais, le Crapaud refit surface avec quelques grains de terre dans la gueule.

Cette terre fut, avec grands soins, déposée sur le dos de la Grande Tortue et, très rapidement, cette poignée de terre devint une île verdoyante d'une très grande dimension.

La jeune fille s'établit sur cette île et donna naissance à son enfant. Cette île fut nommée Wendake et elle abrita désormais la nation huronne-wendat. Depuis ce temps, lorsque la Grande Tortue bouge, la Terre se met à trembler.

Sans doute que certains d'entre-vous connaissent ces mythes et légendes mais il m'est agréable de les partager avec ceux qui ne les connaissent pas.

à tout le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/phil.lemaire/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes   Dim 4 Sep - 18:04

et comme tu as bien fais Philippe
je l'ai relue avec un immense plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Mahikahn
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Contes   Dim 4 Sep - 18:28

Merci mamylou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/phil.lemaire/
manit
membre du conseil
avatar

Nombre de messages : 2685
Age : 57
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 31/01/2005

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: Re: Contes   Dim 4 Sep - 18:59

Tu peu en mettre des tonnes


manit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolelutin
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 159
Localisation : Saone et loire
Date d'inscription : 08/08/2005

MessageSujet: Re: Contes   Dim 4 Sep - 19:10

oui je suis preneur car je connais tres peu ces contes et legendes et sincerement j adore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winyan can
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1945
Localisation : Creuse
Date d'inscription : 01/02/2005

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: Re: Contes   Ven 9 Sep - 19:38

je me permets de regrouper le sujet de Carcajou:

par Carcajou:
Citation :
Légende indienne (Sioux) : le chien, le coyote et le rocher.

Un coyote vivait dans la forêt, parmi les sapins et les rochers. Il s'était fait un ami, un chien sauvage, à moins que ce ne soit un loup, mais cela importe peu. L'été était suffocant et le coyote s'épuisait à courir. Son pelage lui tenait bien trop chaud, et il n'en voyait pas l'utilité. Quelle idée de porter une fourrure en plein été ! Il s'en ouvra à son ami le chien sauvage.
" Il fait trop chaud et je ne supporte plus mon pelage " dit le coyote.
" Tu n'as qu'à t'en défaire " suggère le chien.
" Bonne idée " rétorque le premier. Si tôt dit, si tôt fait. Et voilà le coyote qui détache son pelage, et le dépose sur un rocher. " Ah ! s'exclame t'il, ça va mieux " Et de joie, il saute dans la forêt, enjambe d'un bond les rochers, tourne autour des sapins; si vite que son ami le chien peut difficilement le suivre. Le coyote revit. Il est comme rajeuni. Mais la nuit, il ressent pour la première fois des frissons. Son pelage le protégeait des nuits fraîches. " Brrrrrr !".
La seconde nuit est plus fraîche encore, car l'été touche à sa fin, et l'automne et les frimas s'annoncent. Au bout de trois nuits, le coyote grelotte, et à la quatrième, il ne tient plus. Il faut qu'il reprenne sa fourrure. " Où l'avais-je laissée ? " se demande t'il. Après bien des recherches retrouve son cher pelage. Mais au moment de s'en emparer, le rocher se met à bouger. N'a t'on jamais vu un rocher bouger, ainsi, subitement ? Le coyote sursaute, et d'effroi, recule. Il attend, guette le rocher. Le rocher ne bouge plus. Le coyote s'enhardit et fait une seconde tentative. Le rocher bondit et disparaît, avec le pelage sur le dos. Le coyote le poursuit, et le rocher saute, écrase les arbres, rebondit sur les torrents, et ne s'arrête que lorsque le coyote abandonne la partie. Il fait de plus en plus froid et le coyote tremble de tout son corps. Le rocher, lui, a bien chaud avec sa nouvelle couverture. Plusieurs jours durant, le coyote répète des tentatives pour récupérer son pelage et à chaque fois, le rocher bondit et roule à toute vitesse. Jamais le coyote ne pourra récupérer son pelage. La morale de cette histoire est la suivante : " Ce qui est donné est donné. Il ne faut pas vouloir le reprendre."

Ce qui est amusant dans cette légende, c'est la morale, car on la retrouve dans tous les pays du monde....
carcajou.
_________________
«Les animaux ne demandent pas qu'on les aime, ils exigent qu'on leur fiche la paix.» Théodore Monod.
Aux mals aimés...

_________________
Pour être bien ,restons loin des humains...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes   Ven 9 Sep - 22:01

et oui :
Citation :
donner c'est donner, reprendre c'est voler
on entend cela dans les cours de récré des maternelles
Revenir en haut Aller en bas
shewolf
khangi tanka
khangi tanka
avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : aix en provence
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Contes   Ven 23 Sep - 11:57

existe-t-il des livres qui regroupent ces histoires?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winyan can
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1945
Localisation : Creuse
Date d'inscription : 01/02/2005

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: Re: Contes   Ven 23 Sep - 18:59

bonjour shewolf et bienvenue sur le forum. POur répondre à ta question, J'ai fait de petits livret "maison" regroupant pour l'instant 3 de cxes histoires. Tu peux aller voir dans la boutique.Mais si certains sont intéressés par toutes les histoires, je peux le faire aussi.... c'est juste leprix qui diffèrera un peu;
amicalement
winyan can

_________________
Pour être bien ,restons loin des humains...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shewolf
khangi tanka
khangi tanka
avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : aix en provence
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Contes   Sam 24 Sep - 10:54

merci winyan can
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Contes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ballade celtique contes et harpe entre Bretagne et Irlande
» contes au bord de l'eau, Moulin du Boel, sud de Rennes
» Ballade celtique : contes et harpe, Pont-Réan - Le Boël, Jeu
» contes sur la faune nocturne, à l'occasion du Chemin de Ki-D
» contes pour enfants en attendant Noël.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf-Eyes - Culture amérindienne, informations sur les canidés :: Tribus Amérindiennes et autres tribus :: Contes , légendes et citations....-
Sauter vers: