Wolf-Eyes - Culture amérindienne, informations sur les canidés
entrez votre identifiant de mot de passe


Information sur les canidés et Amérindiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 conte Innu: 2 grandes oreilles dans la lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
plumeaigleblanc
membre du conseil
avatar

Nombre de messages : 884
Age : 58
Localisation : nord
Date d'inscription : 06/04/2005

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: conte Innu: 2 grandes oreilles dans la lune   Mer 1 Fév - 8:58

Deux grandes oreilles dans la lune

Un jeune montagnais décide un matin d'automne de partir à la chasse. Il prend dans sa tente son arc et son carquois, dans lequel il place soigneusement une belle flèche empennée de plumes d'aigle.

- Je m'en vais chasser, lance-t-il joyeusement aux gens de son village. Je serai de retour avant le coucher du soleil. Vous verrez, ma gibecière sera remplie de lièvres bien gras que j'aurai abattus avec cette seule flèche.

Le jeune chasseur, confiant en sa bonne étoile, part en forêt. Ce qu'il n'a révélé à personne, c'est qu'au cœur de la nuit, il a rêvé qu'il aurait, ce jour-là, la surprise de sa vie. Dans un songe, il a vu, à travers la brume matinale, un énorme lièvre qui sautait dans un cerceau jaune.

- C'est sûrement un signe de chance, se dit-il, il me faut chercher à comprendre...
Il enjambe un ravin, escalade une montagne, se fraie un chemin dans la forêt, marche, marche jusqu'à ce que le soleil soit bien haut au-dessus de sa tête. Mais il n'aperçoit pas le gibier recherché !

Il y a bien tout autour des moineaux qui pépient, des pies qui jacassent, des écureuils qui rouladent à se fendre l'âme, une perdrix qui froufroute de temps en temps sous ses pas pour l'impressionner FFFFRRRROOOOOUUUUU ! Mais pas un seul lièvre à l'horizon.

- Pourtant, songe le chasseur, j'ai bien vu un lièvre dans mon rêve. Me serais-je trompé ?

Tout à coup, au bout d'un sentier, entre les roches moussues, à l'ombre d'une falaise sombre, dans un rayon de soleil, le chasseur aux aguets croit entrevoir deux grandes oreilles... un bout de queue, puis Pouf ! une touffe de poils brun terre qui s'évanouit par enchantement...

- Ah ! Ah ! voilà enfin ma chance, se dit le chasseur progressant à pas de loup, je serai plus rusé que le renard, plus vif que l'aigle et j'aurai mon lièvre.

Il voit déjà sa gibecière s'appesantir, se gonfler...

- Il est certainement très gros... motus !

Le rabatteur s'avance, s'arrête, observe, épie, écarquille bien les yeux, écoute... fait deux pas, un pas, scrute, tend l'oreille. Il traque le lièvre.

- Là ? peut-être... non ! pourtant...

Il bande son arc.

- Bon... Où est-il passé maintenant ?

Plus rien, silence. Que les CHCHCHCHCHHHH du vent dans les têtes d'arbres qui s'agitent.

- POUF ! POUF ! CRAC ! CRAC ! SSSS !

- Là, dans les broussailles ? Non !

Le tireur attend le bon moment. Il lui faut agir avec discernement. Il ne voit pas sa proie, mais la suit à l'oreille, la pressant.

- Ouais, c'est un malin. Il est preste en diable. Tiens, tiens, il doit être là derrière le gros pin. Bon ! Voilà qu'il disparaît... non... non ! Il est toujours là. Oh ! C'est un vrai magicien. Oh ! Oh ! je lui vois le bout du nez. Encore un peu, un peu plus...

ZZZZZOOUUUMMM. Le chasseur décoche sa puissante flèche meurtrière.

Le lièvre agile s'esquive d'un bond. La flèche le rate de peu, file tout droit comme une étoile filante, percute un gros caillou, dévie, et dans une nuée d'étincelles se fixe à la cime d'un grand bouleau.

Humilié, furieux, rouge de colère, le chasseur lance son arc en l'air, chicane à haute voix, maudit tout autour de lui, piétine de rage les fines herbes.

La forêt avait rarement entendu un tel flot d'injures. À ces mots, les castors plongent sous l'eau, les oiseaux s'enfoncent la tête sous l'aile, les écureuils s'engouffrent dans leur trou.

S'il veux récupérer sa flèche, le chasseur n'a plus qu'une chose à faire : grimper dans le grand bouleau. Il grimpe, grimpe, s'accroche à une branche, puis à une autre, reprend son souffle...

- Ouf ! Quelle escalade éreintante. Encore un peu et j'y serai enfin !

Mais il est tellement essoufflé et heureux d'atteindre le sommet qu'il laisse échapper un long soupir de soulagement. OOOOOUUUUFFF ! Et par mégarde, il souffle sur sa flèche qui se soulève, tourbillonne dans l'air comme une plume, virevolte, monte, pour aller s'accrocher au-dessus de sa tête, encore plus haut !

Le chasseur, désemparé, est tout surpris d'avoir soupiré si fort.

Sa flèche, là-haut, moqueuse, se balance au gré du vent. Elle ne tient que par le bout d'un aileron.

Le jeune chasseur reprend rageusement son ascension et grimpe, grimpe, monte, se hisse toujours plus haut, en équilibre sur une branche, puis sur une autre. Cette fois-ci, il prend mille précautions. Il s'arrête, retrouve son souffle, soupèse ses chances, tend prudemment la main, frôle l'objet convoité du bout des doigts mais il ne peut l'atteindre. Alors, il s'étire, essaie à nouveau, précairement juché... rien à faire, elle reste inaccessible

- Ah ! si j'étais écureuil ou perdrix...

Mais il n'est qu'un chasseur exaspéré, que l'idée de revenir bredouille au village pousse à accomplir des prouesses dangereuses.

- Je t'aurai ou bien j'y laisserai ma peau, crie-t-il avec hargne à la flèche.

Il décide de souffler dessus tout doucement pour la faire retomber dans sa main tendue.

- Un tout petit coup. PFFF...

Elle oscille, les branches vibrent.

Encouragé, il recommence, mais un peu plus fort.

- PFFFFFFF... Elle bouge... les branches s'agitent. Bon, ça s'en vient. Allons-y de nouveau avec plus d'énergie. PPPPFF... rien à faire. Malheur, elle semble même s'éloigner.

Alors, le chasseur perd patience, prend une longue inspiration, gonfle ses poumons d'air, plisse ses yeux et expire de toutes ses forces.

- PFFFFFFFFUUUUUUUUUOOOOUUU !

Il libère brusquement l'air qui s'échappe en trombe de sa bouche arrondie, comme une tempête sortie du fin fond d'une caverne.

Sous l'impulsion, la tête de l'arbre s'étire, s'élance, pique vers le ciel en crevant les nuages, emportant avec elle la satanée flèche et le chasseur.
La surprise occasionnée par la poussée de son expiration manque de faire dégringoler le chasseur éberlué.

Soudain, celui-ci aperçoit des pistes géantes de lièvre. Intrigué, il se hisse sur les nuages, prend pied sur un autre monde et suit pas à pas ces étranges traces.
Au bout de la terre, le soleil se couche déjà et la pleine lune s'apprête à prendre la relève dans le ciel flamboyant.

- Il fait noir et notre chasseur n'est pas revenu ! Lui serait-il arrivé malheur ? s'inquiètent les habitants du village.

Il se préparent à partir à sa recherche lorsqu'un vieillard s'écrie :

- Regardez, là-haut dans la lune !

- Oh ! il y a des ombres dans la lune, s'exclament les villageois. Ça ne s'est jamais vu ! Que se passe-t-il ?

- Oui ! Oui ! J'aperçois la silhouette d'un chasseur avec un arc... oui, c'est bien un arc.

- Je vois une longue flèche emplumée, lance un autre.

- Là-bas, regardez, on dirait des flammes qui se découpent. Non ! Non ! On dirait plutôt des herbes ou... mais oui, ce sont des oreilles de lièvre, des oreilles géantes!

Il étaient tous si consternés qu'ils passèrent la nuit entière à observer la lune.

Depuis ce soir-là, les Amérindiens affirment qu'ils voient dans la lune, lorsqu'elle est ronde, un jeune chasseur avec son arc et sa flèche à la poursuite d'un lièvre dont les longues oreilles se profilent derrière des rochers.

Ont-ils trop d'imagination ? Chose certaine, le jeune chasseur n'est jamais revenu. Aurait-il eu honte de se montrer la gibecière vide ? Certain croient l'avoir vu la nuit canotant dans le long reflet argenté de la lune lorsqu'elle se mire dans les eaux du grand lac. Mais en vérité, ils ne sauraient le jurer. Qui sait où se cache la vérité ?
Qui connaît la fin de l'histoire ?

_________________
Les paroles sont comme les flèches, une fois lancées elles ne peuvent plus revenir. Méfies toi de ne pas devenir ta propre cible....
Mes sites: http://segardbea.free.fr et http://creationsplume.stools.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://segardbea.free.fr
jolyjumper
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 158
Age : 50
Localisation : 77
Date d'inscription : 17/11/2005

MessageSujet: Re: conte Innu: 2 grandes oreilles dans la lune   Mer 1 Fév - 13:19

super mais effectivement où vont-ils chercher toutes ces histoires ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahikahn
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: conte Innu: 2 grandes oreilles dans la lune   Jeu 2 Fév - 11:57

Super !

On la lit jusqu'au bout.

Merci Plume

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/phil.lemaire/
'Inra
khangi tanka
khangi tanka
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: conte Innu: 2 grandes oreilles dans la lune   Ven 10 Fév - 22:11

Petite illustration par moi, vite fait, mais inspirée ;). Ce conte est vraiment beau et imaginatif !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loupiots1.skyblog.com
Félinéa
tathanka
tathanka
avatar

Nombre de messages : 40
Localisation : Dans mon petit coin de paradis creusois ....
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: conte Innu: 2 grandes oreilles dans la lune   Sam 11 Fév - 0:19

très joli texte j'aime beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboisdelalicorne.com
mayegan099
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: conte Innu: 2 grandes oreilles dans la lune   Sam 11 Fév - 10:05

Merci Plume!

Les contes et légendes ont toujours une signification importante. Il faut savoir regarder en arrière de la légende, il s'y cache la plupart du temps une lecon. D'ailleurs, les légendes servent aussi à expliquer la création de l'univers, et avec cette explication vient également un message de sagesse propre à la culture amérindienne. Souvent des gens ont ridiculisé l'existence même des légendes amérindiennes, disant que cela faisait partie de l'imaginaire. Mais dans les faits, les légendes décrivent la vie et ses réalités avec une grande finesse et une grande sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahikahn
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 114
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: conte Innu: 2 grandes oreilles dans la lune   Sam 11 Fév - 11:32

mayegan099 a écrit:
Merci Plume!
Les contes et légendes ont toujours une signification importante.

Voilà qui est bien vrai !
Les contes et légendes ne sont en général pas pris au sérieux. Il faut bien se dire qu'il y a toujours une part de vérité dans les anciens textes qui bien souvent sont transmis de bouche à oreille.

il en est de même pour les prophéties dont tout le monde se moque mais qui sont en train de se réaliser. Les grands de ce monde s'en foutent, grand bien leur fasse !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/phil.lemaire/
plumeaigleblanc
membre du conseil
avatar

Nombre de messages : 884
Age : 58
Localisation : nord
Date d'inscription : 06/04/2005

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: Re: conte Innu: 2 grandes oreilles dans la lune   Sam 11 Fév - 12:15

kwe Mayegan

tout à fait d'accord avec toi, les enseignements des anciens étaient donnés comme cela aux enfants.
Car pour un enfant c'est plus facile de comprendre et de retenir une histoire d'animaux qu'un cours de morale.
D'ailleurs il est dit que les fables de La Fontaine sont tirées des contes amérindiens, ce que je pense est vrai, car comment La Fontaine à la cour du roi aurait-il une telle connaissance issue de l'observation des animaux ? ..... et en plus il a écrit historiquement à la même période de découverte et d'engouement pour tout ce qui ressemblait à quelque chose venu du "nouveau monde".

plume

_________________
Les paroles sont comme les flèches, une fois lancées elles ne peuvent plus revenir. Méfies toi de ne pas devenir ta propre cible....
Mes sites: http://segardbea.free.fr et http://creationsplume.stools.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://segardbea.free.fr
mayegan099
wambli
wambli
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: conte Innu: 2 grandes oreilles dans la lune   Sam 11 Fév - 13:01

C'est très intéressant ce que tu dis Plume à propos de La Fontaine. Ca fait sens. C'est certain que nos ancêtres ont eu un impact à plusieurs niveaux. On a qu'à penser à Rousseau et au Discours des inégalités parmi les hommes. Mais ce qui est encore plus étonnant de Rousseau, c'est qu'il ne s'est jamais rendu en Amérique et il a pourtant dépeint relativement bien la philosophie des amérindiens.

Mais paradoxalement, moi ca me fait penser que au fond, probablement que les amérindiens avaient un idéal que Rousseau ne connaissait pas comme tel a priori, mais dont il a toujours rêvé. Il a peut être fait de la projection à partir de ses propres idéaux, tout en touchant assez bien la cible en décrivant l'homme nature. C'est une hypothèse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plumeaigleblanc
membre du conseil
avatar

Nombre de messages : 884
Age : 58
Localisation : nord
Date d'inscription : 06/04/2005

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: Re: conte Innu: 2 grandes oreilles dans la lune   Ven 17 Fév - 18:49

kwe mayegan

Il y a une partie des mythes de l'antiquité qui mettaient en scène les animaux, et certains fables peuvent venir de là.
Mais il y en a d'autres qui manifestement sont inspirées des contes amérindiens: par exemple le renard farceur chez La Fontaine et le coyote farceur dans les contes amérindiens ont tous les deux le même caractère

Par contre les mythes de création chez les amérindiens, sont pour quelque uns d'inspiration catholique mais ce n'est pas le cas de tous.

Je n'ai pas la connaissance littéraire de La Fontaine, suffisante pour trouver les sources de toutes ses fables, mais cela pourrait être un sujet fort intéressant

plume

_________________
Les paroles sont comme les flèches, une fois lancées elles ne peuvent plus revenir. Méfies toi de ne pas devenir ta propre cible....
Mes sites: http://segardbea.free.fr et http://creationsplume.stools.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://segardbea.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: conte Innu: 2 grandes oreilles dans la lune   

Revenir en haut Aller en bas
 
conte Innu: 2 grandes oreilles dans la lune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bébé grandes oreilles est née !!
» grandes oreilles!!!
» Mes deux "grandes oreilles"
» castration grandes oreilles - des nouvelles pas supers :( page 2; page 3 ça va mieux!!
» Sultan croisé Berger allemand aux grandes oreilles de 2ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf-Eyes - Culture amérindienne, informations sur les canidés :: Tribus Amérindiennes et autres tribus :: Contes , légendes et citations....-
Sauter vers: