Wolf-Eyes - Culture amérindienne, informations sur les canidés
entrez votre identifiant de mot de passe


Information sur les canidés et Amérindiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Connaissez-vous la légende du LoupBlanc ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Connaissez-vous la légende du LoupBlanc ?   Dim 5 Mar - 12:49

La légende du loup blanc



L'histoire que je vais vous raconter remonte à la nuit des temps.
A cette époque, la terre était recouverte de vastes forêts sans fin, certaines étaient inextricables et les voyageurs égarés retrouvaient rarement leur chemin.
En ces temps là, les loups vivaient nombreux, ils formaient des clans très hiérarchisés, intelligents, forts et courageux, ils n'avaient d'autres ennemis que les hommes.
Les hommes quant à eux nourrissaient une haine profonde envers les loups et lorsqu'ils se trouvaient face à face, il était rare que tous deux survivent à cette rencontre.
A peine l'enfant des hommes marchait, qu'il avait appris à haïr le loup.
Chaque décennie écoulée, les loups, uniquement les chefs de clan et quelques élus entreprenaient le grand voyage. De toutes les régions du Nord de l'hémisphère, ils convergeaient en un même lieu, une vaste clairière au centre d'une forêt profonde et noire, quelque part dans un pays que l'on appellera plus tard la FRANCE.
Certains venaient de très loin, c'était le grand rassemblement au cours duquel les loups mâles et femelles encore solitaires allaient sceller une nouvelle alliance, ils venaient là trouver le compagnon d'une vie.
Les chefs partageaient leur savoir et les jeunes bâtissaient leur descendance.
Cette année là, LOUPBLANC, chef de clan encore solitaire venait pour y trouver une compagne, chemin faisant il pensait au lourd secret qui était le sien.
Quelques mois plus tôt, au cours d'une chasse, il avait découvert une jeune femme évanouie dans la neige fraîche. Il s'était approché d'elle doucement, avec méfiance comme on lui avait toujours appris, de longues minutes s'étaient écoulées ainsi, quand soudainement la jeune femme bougea, elle entrouvrit les yeux et loin d'être terrifiée par la vue du loup, elle lui sourit.
Elle tendit une main et caressa la fourrure de l'animal, celui-ci accueillit cette marque d'affection d'abord avec surprise puis bientôt avec plaisir. Sans savoir qu'il pouvait la comprendre, elle lui expliqua sa peur lorsqu'elle s'était vue égarée dans la forêt, en entendant du bruit, elle s'était mise à courir sans voir une grosse branche qui barrait le chemin, elle avait trébuché lourdement et s'était évanouie.
Tout en lui parlant elle n'avait cessé de le caresser. Elle le regarda droit dans les yeux et lui demanda de l'emmener jusqu'au village, seule dit-elle, je ne retrouverai jamais ma route.
LOUPBLANC s'exécuta, il la reconduisit jusqu'à l'entrée du village et longtemps il resta là, à la regarder partir, même lorsqu'il ne pouvait plus la voir.
De retour dans la tanière du clan, il comprit qu'il ne serait plus jamais le même, jamais plus il ne verrait les hommes de la même manière.
Il se prit même à revenir guetter l'entrée du village dans l'espoir de l'apercevoir.

A de nombreux kilomètres de là, une louve et son frère cheminaient au côté d'un chef de clan, ils faisaient eux aussi route vers le grand rassemblement.
La louve CALYPSONE venait y faire alliance, elle l'espérait depuis longtemps mais depuis l'été dernier, elle était habitée par la peur, son chemin avait croisé celui d'un gentilhomme blessé, au lieu de le dénoncer à la meute comme il se doit, elle l'avait caché, recouvert de feuilles et de branchages et l'avait nourri jusqu'à ce qu'il puisse se débrouiller seul.
L'homme n'avait jamais manifesté la moindre crainte face à la louve, au contraire il aimait à lui parler, à la caresser, il lui faisait des confidences comme il l'aurait fait à un des ses semblables. Il rêvait d'un monde où les hommes et les loups feraient la paix, un monde où la haine de l'autre n'existerai plus.
Un soir alors que Calypsone venait le retrouver, il était parti en laissant sur le sol son écharpe, un peu de son odeur qu'elle prit plaisir à renifler.
Souvent, depuis lors, elle venait s'allonger au pied de l'arbre qui avait été le témoin de leur amitié.
La clairière sacrée était prête, tous les participants s'étaient rassemblés en plusieurs cercles, au milieu se trouvaient les solitaires, il était de coutume de s'observer et lorsqu'un loup mâle trouvait une louve à sa convenance, il s'avançait au milieu du cercle, puis de là en rampant il se dirigeait vers l'élue.
Ce soir sacré, lorsque CALYPSONE aperçu LOUPBLANC, elle reconnut immédiatement le compagnon qui habitait ses rêves, celui qu'elle avait toujours attendu.
Aussi, bousculant toutes les règles, elle s'avança vers lui, sans crainte, le regardant au fond de ses prunelles dorées.
LOUPBLANC, comme s'il avait toujours su ce qui allait arriver, accepta CALYPSONE comme compagne sans se formaliser de la façon cavalière qu'elle avait utilisée pour arriver à ses fins.
La nuit même leur union fût scellée. Le grand sage donna son accord après avoir vérifié qu'ils n'appartenaient pas au même clan et que leurs deux statures s'harmonisaient entre elles.

La louve fit ses adieux au clan qui l'avait vu grandir et se prépara au voyage de retour.
Leur périple fût sans histoire.
Inconsciemment ou pas, LOUPBLANC construisit leur gîte non loin de l'endroit où il avait découvert la jeune femme l'hiver dernier.
Au printemps de l'année qui suivit, CALYPSONE donna naissance à deux louveteaux, un mâle et une femelle. Avant de mettre bât, elle avait avoué à LOUPBLANC le parjure qu'elle avait fait à sa race en cachant et en nourrissant un humain. LOUPBLANC lui avait à son tour confié son secret et depuis lors ils ne formaient plus qu'un.
Une nuit, ils furent réveillés par des cris qui les fit sortir de leur tanière, ils aperçurent au loin une fumée épaisse, un incendie embrasait le ciel. Les cris durèrent longtemps et au petit jour une odeur âcre parvint jusqu'à eux.
La magie des loups en ces temps là était grande et leur haine des humains encore plus grande, plusieurs clans s'étaient unis pour détruire un village qui avait tué plusieurs des leurs. Ceux qui n'avaient pas péris dans l'incendie, furent dévorés pas les loups.
LOUPBLANC rassembla sa compagne et ses petits et décida de s'éloigner à tout jamais de ces contrées barbares, il voulait un monde différent pour sa descendance.
Au même moment, un homme et une femme, seuls survivants du massacre fuyaient eux aussi l'horreur de la nuit.
La légende dit que la route des loups croisa celle des humains
Que LOUPBLANC reconnu la jeune femme qu'il avait secouru de même que CALYPSONE reconnu l'homme comme étant celui qu'elle avait caché dans les bois.
On dit aussi qu'ils firent chemin ensemble jusqu'à une grande clairière.
Uniquement avec leur courage, ils bâtirent un monde nouveau où tous ceux qui vivaient sans haine furent les bienvenus. Les humains comme les loups...


" Loup blanc fût à l'origine d'une nouvelle race de loups, plus proche de l'homme et qui bien des années plus tard donnera naissance à cette race de loup civilisé que l'on appellera LE CHIEN "
Revenir en haut Aller en bas
Winyan can
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1945
Localisation : Creuse
Date d'inscription : 01/02/2005

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: Re: Connaissez-vous la légende du LoupBlanc ?   Dim 5 Mar - 13:13

très jolie histoire...
merci beaucoup...

_________________
Pour être bien ,restons loin des humains...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lougris46
sunkmanitu wakhan
avatar

Nombre de messages : 388
Age : 70
Localisation : B - Brûly-de-Pesche (Couvin)
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: le loup mythique :: Connaissez-vous la légende du LoupBlanc   Mer 22 Mar - 12:29

Lorsque je te disais Louve-Blanche que tu nous en apprendrais beaucoup, je ne m'étais pas trompé.
C'est à la fois une belle légende et une histoire troublante quant aux relations hommes/loups.
De plus, elle me permet de relever 2 faits:
1. "L'homme propose, la femme dispose" : cette maxime est vérifiée puisque c'est la femelle qui choisit le mâle. Laughing
2. Je peux m'estimer heureux de n'être pas de cette région appelée
France : le récit est suffisamment explicite et ne nécessite pas d'explication justifiant mon affirmation. Je sens que je ne vais pas me faire que des amis en disant cela mais c'est à prendre au 2d degré bien sûr (un clin d'oeil !).
Mais dis-moi, la femelle en question ne s'appelait-elle pas Louve-Blanche ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Connaissez-vous la légende du LoupBlanc ?   Mer 22 Mar - 21:58

[b]Bonsoir lougris,

lollllllllllll, peut-être qu'elle s'appelait Louve-Blanche cette Louve, une légende est toujours entourée de mystère et cela permet de voguer à travers notre imagination...
Merci de ton commentaire et heureuse que cette légende t'es touché.

[color=blue] (26) Tiens un orignal qui passe, lolll C'est quioute ça, j'adore !

D'accord à bientôt tous le monde
Revenir en haut Aller en bas
whitewolf
sunkmanitu wakhan
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 37
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/03/2006

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: Re: Connaissez-vous la légende du LoupBlanc ?   Sam 8 Avr - 9:32

J'avais déjà lu cette histoire sur un autre site sur les amérindiens, et c'est vraiment une histoire troublante, notemment quand je pense aux huskys. c'est vrai que l'on a l'habitude d'appeler chien-loup les bergers allemands, mais les huskys sont veux, qui pour moi, se rapproche le plus du loup.

Tu as raison lougris, tu risque de te faire des ennemis (lol), pas moi, en tout cas. Ce que je regrette, le plus, c'est que certains hommes font de leur chien (chien de combat, notemment et des traitements qui leur font subir). Mais, comme je disais, n'étant pas fier de mes origines (qui le serait, d'un peuple colonisateur, exclavagiste, homicide, collaborateur et non respectueux de son environnement). Au fond de moi, si j'avais à choisir j'aimerai soit être né africain ou Amérindien, là, je pourrais vraiment être fier, surtout que ce sont des personnes qui ont le plus souffert par les européens. Le plus drole, c'est quand on entend ou lit la déclaration d'indépendance des U.S.A, surtout le premier article : "Tous les hommes sont créés libres et égaux...",mais c'est vrai qu'à l'origine, les esclaves n'étaient pas hommes. comme je dis : l'homme est un loup pour l'homme, mais aucun loup ne sera pour l'homme, ce que l'homme a été pour lui et pour lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winyan can
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1945
Localisation : Creuse
Date d'inscription : 01/02/2005

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: Re: Connaissez-vous la légende du LoupBlanc ?   Sam 8 Avr - 12:02

bonjour.
je ne suis pas trop d'accord white wolf....;Jepense qu'il faut être fier de soi en tant qu'individu, et faire en fonction de son état d'esprit....
surtout ne pas se " cacher" derrière une "origine"...... on peut être européen et avoir un bon état d'esprit...... le tout est d'être en accrod avec soi même ... et de pouvoir se regarder en face devant une glace...

_________________
Pour être bien ,restons loin des humains...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Connaissez-vous la légende du LoupBlanc ?   Sam 8 Avr - 14:41

Bonjour à vous,

Je rejoins totalement les propos de Winyan can.
C'est d'être en harmonie avec soi-même, l'origine du lieu de naissance est une enveloppe, un moule. L'Important c'est que tu sois fière de toi et que tes intentions de coeur soient nobles et au niveau de tes attentes.
Tu aurais voulu être Africaine ou Amérindienne, c'est ne pas par l'aspect physiquequi te l'apportera, mais l'essence, ce qui t'inspire' en dedans...
Acquis la connaissance de ce qui t'anime au fond de toi pour que tes pensées puissent t'accompagner sur ton chemin...

Louve...
Revenir en haut Aller en bas
plumeaigleblanc
membre du conseil
avatar

Nombre de messages : 884
Age : 58
Localisation : nord
Date d'inscription : 06/04/2005

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: Re: Connaissez-vous la légende du LoupBlanc ?   Sam 8 Avr - 16:07

Il n' a souvent que 4 couleurs représentées sur les peintures symboliques amérindiennes: le noir, le blanc, le rouge et le jaune.
Ces 4 couleurs représentent les directions de l'espace:
l'ouest noir gouverné par l'ours
le blanc au nord gouverné par le bison
le jaune à l'est, gouverné par l'aigle
le rouge au sud gouverné par le coyote

(quelquefois mises de façon différente selon les nations mais ces 4 couleurs là)

Ces 4 couleurs sont aussi les différentes couleurs de la terre, les continents sont séparés par des océans, mais au fond des océans il y a bien de la terre pour les relier ces continents

et puis ces 4 couleurs représentent aussi les 4 races de l'humanité, il n'y en a pas une de meilleure par rapport à l'autres, comme les différentes sortes de terre, il existe différents humains.

D'ailleurs il existe une légende là dessus sur la création des hommes:

"L'homme cuit à point

Le magicien avait fait le monde, mais il avait l'impression qu'il y manquait quelque chose. "Mais quoi donc ? se demandait-il. Que peut-il bien manquer ?" Puis il se dit que ce qu'il fallait sur cette terre, c'était des êtres comme lui, pas seulement des animaux. "Comment les faire ?" se demanda-t-il. Il commença par se construire un horno, un four. Ensuite, il prit de l'argile et la modela en une forme qui lui ressemblait.
Or, en cet instant, Coyote rôdait par là, comme à son habitude, et lorsque le Magicien, le Créateur de l'Homme, s'en alla chercher du bois pour faire son feu, il en profita pour changer la forme de la petite figurine en argile. Le Créateur fit un feu à l'intérieur du horno et y plaça la figurine, mais sans la regarder.
Au bout d'un moment, le Magicien dit : "Ca doit être prêt maintenant." Il prit la figurine et lui souffla dessus pour lui donner vie. "Pourquoi ne te mets-tu pas debout ? lui demanda le Créateur. Que se passe-t-il ?" La créature aboya et remua la queue. "Ah, je vois ! C'est Coyote qui m'a joué un tour, dit-il. Il a transformé mon être humain en un animal comme lui."
Coyote répliqua : "Et alors ? Et si j'ai envie d'avoir une jolie créature qui me ressemble ?
- Bon, d'accord ; mais ne recommence pas." Et c'est ainsi que nous avons le chien ; c'est un toe Coyote.
Le créateur de l'Homme refit donc une tentative. "Il vaudrait mieux ne pas en faire qu'un ; à deux, ils pourraient se tenir compagnie", pensa-t-il. Il modela des êtres humains qui étaient à peu près comme lui et qui se ressemblaient en tous points. "Voyons donc, qu'est-ce qui ne va pas ?" se demanda le Créateur. Tout à coup il comprit. "Mais, bien sûr, ça ne peut pas marcher. Comment vont-ils se reproduire ?" Et donc, il tira un peu d'argile entre les jambes des figurines, tout en disant : "Ah, c'est beaucoup mieux comme ça." Et avec son ongle il fit une petite fente dans l'autre figurine. Il mit des sentiments agréables dans les deux. "Maintenant, c'est au point. Ils vont pouvoir faire tout ce qu'il faut." Et il les mit au four pour les faire cuire.
Bientôt Coyote lui dit : "Ils doivent être cuits maintenant." Et le Créateur les sortit du four et leur donna vie.
"Mais qu'est-ce qui ne va pas ? Ils ne sont pas assez cuits ; ils ne sont pas assez colorés. Ils n'ont rien à faire par ici : ils doivent être de quelque part de l'autre côté de l'océan." Il se tourna vers Coyote, le sourcil froncé. "Pourquoi m'as-tu dit qu'ils étaient cuits ? Je ne peux rien en faire ici !"
Le Magicien fit donc un autre essai, avec des figurines semblables aux premières, et il les mit dans le four. Au bout d'un certain temps, il dit : "A mon idée, elles doivent être prêtes.
- Non, pas encore, lui dit Coyote. Il ne faut pas qu'elles soient trop claires ; attends encore un peu.
- Bon, d'accord", répondit le Créateur. Ils attendirent donc un moment, et puis il les sortit du four. "Aïe, aïe, aïe ! Que s'est-il passé ? Voila qu'elles sont trop cuites. Elles sont devenues trop foncées." Et il les mit de côté. "Je pourrai peut-être m'en servir dans un autre endroit, de l'autre côté de l'océan. Elles ne sont pas d'ici."
Une quatrième fois, le Magicien plaça ses figurines dans le four. "Et toi, ne te mêle plus de ça, dit-il à Coyote. Tu ne me donnes que des mauvais conseils. Laisse-moi tranquille."
Cette fois-ci, le Magicien, au lieu d'écouter Coyote, sortit les figurines du four quand il pensa que la cuisson était finie. Il leur donna vie, et les deux créatures se mirent à marcher, à parler, à rire et à se comporter de façon agréable. Elles n'étaient ni trop cuites, ni pas assez.
"Elles sont juste comme il faut, dit le Créateur. Elles sont à leur place ici, et je vais m'en servir. Elles sont très belles." Et c'est comme ça qu'ont été créés les Indiens Pueblos.

D'après divers fragments recueillis entre 1880 et 1890

voir sur mon site http://membres.multimania.fr/legendesindiennes

_________________
Les paroles sont comme les flèches, une fois lancées elles ne peuvent plus revenir. Méfies toi de ne pas devenir ta propre cible....
Mes sites: http://segardbea.free.fr et http://creationsplume.stools.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://segardbea.free.fr
whitewolf
sunkmanitu wakhan
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 37
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/03/2006

Présentation perso
qui suis-je?:

MessageSujet: Re: Connaissez-vous la légende du LoupBlanc ?   Dim 9 Avr - 10:11

Vous avez raisons toutes les trois, et ce que vous m'avez dit m' a fait pensé à cette chanson : Les crayons de couleur

Un petit garçon est venu me voir tout à l'heure

Avec des crayons et du papier

Il m'a dit " Je veux dessiner un homme en couleur,

Dis moi comment le colorier."

Je voudrais qu'il soit pareil que moi quand j'serai grand,

Libre, fort et heureux.

Faut-il le peindre en jaune, en noir ou en blanc,

Pour qu'il soit comme je le veux..."

Si tu le peins en bleu, il ne te ressemblera guère,

Si tu le peins en rouge, fils, on viendra lui voler sa terre,

Si tu le peins en jaune mon fils, il aura faim toute sa pauvre vie,

Si tu le peins en noir, fils, plus de liberté pour lui.

Alors le petit garçon est renté chez lui

Avec son grand cahier sous le bras,

Il a essayé de dessiner toute la nuit,

Mais il n'y arriva pas.

Si tu le peins en bleu, il ne te ressemblera guère,

Si tu le peins en rouge, fils, on viendra lui voler sa terre,

Si tu le peins en jaune mon fils, il aura faim toute sa pauvre vie,

Si tu le peins en noir, fils, plus de liberté pour lui.

Si on veut une morale à ma chanson,

C'est assez facile en somme,

Il suffit de dire à tous les petits garçons

Que la couleur ne fait pas l'homme.

Il suffit de dire à tous les petits garçons

Que la couleur ne fait pas l'homme.

Il suffit de dire à tous les petits garçons

Que la couleur ne fait pas l'homme.



Chanson de Hugues Aufray.

De plus, c'est encore plus vrai lorsqu'on en a un peu moins que les autres et que l'on en a souffert ( en Vendée, je passais mes vacances chez mes grands-parents en région parisienne alors que les autres revenaient le teint hâlé). Mais, comme je l'ai déjà dit, j'aimerai un jour allé dans une réserve indienne pour apprendre d'eux, ou sinon en Afrique "noire" ou dans les îles afin de savoir vraiment ce que sait que de se trouver en minorité.

Cela dit, je pense à une phrase aussi que j'ai entendu : "il y a la bonne fierté [(celle du travail bien fait)] et la mauvaise fierté [(celle qui nous fait croire que l'on est trop bien pour une personne ou pour faire un travail)]"

Amitiés,

Whitewolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Connaissez-vous la légende du LoupBlanc ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Connaissez-vous la légende du LoupBlanc ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Connaissez vous cette fleur du sud (Gazania rigens)
» Connaissez vous ce site?
» Connaissez-vous ce site de balades ?
» Connaissez vous le rêve d'icare (pension à Ath)
» Connaissez-vous cet animal?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf-Eyes - Culture amérindienne, informations sur les canidés :: Le loup :: le loup mythique-
Sauter vers: